Devenez éco-responsable grâce à lhumaindabord-npdc.fr

Développement durable : définitions

Les écoquartiers ou éco-quartiers

LIRE

L'éco-conception

LIRE

L'économie circulaire

LIRE

La révolution industrielle a permis à la terre d’atteindre un niveau de développement et de modernisation des technologies sans précédent. Ce développement accéléré a eu un impact positif sur l’épanouissement de l’homme, mais dans la foulé, il a entraîné de nombreux problèmes liés aux enjeux internationaux, impliquant la pérennisation de notre espèce et de l’environnement. En 1970, les scientifiques commencent à tirer la sonnette d’alarme.

La notion "sustainable development", interprétée en français par « développement durable », apparaît pour la première fois en 1980, dans une publication de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Cette expression sera reprise 7 ans plus tard, lors du sommet de la terre à Rio de Janeiro, au Brésil, dans le rapport Brundtland (https://fr.wikipedia.org/wiki/Rapport_Brundtland). Dans ce rapport, la notion est définie comme un développement qui tient compte des nécessités du présent, sans compromettre celles du futur. Les objectifs énoncés lors de ce sommet étaient : de lutter efficacement contre le réchauffement climatique, pour offrir aux générations futures un environnement sain ; parvenir au bien-être de tous les citoyens du monde; créer des technologies de production écologique; encourager les pratiques quotidiennes, permettant de réduire l'empreinte carbone; optimiser une croissance économique non néfaste. Chacun de ces objectifs découlent des piliers du développement durable, qui sont : les dimensions environnementale, sociale et économique.

 

La dimension environnementale

 

La dimension environnementale du développement durable est l’un de ses principaux piliers. Elle vise la préservation de l’environnement, pour la génération présente et celle future, en conservant les grands équilibres des écosystèmes. Ceci implique une exploitation rationnelle des matières premières, une protection de la biodiversité végétale et animale, une préservation des espèces en voie de disparition, en créant davantage de réserves naturelles, en encourageant les initiatives vertes ( planter des arbres). Cette dimension vise à rendre plus écologiques les moyens d’exploitation afin de réduire l’impact environnemental. Elle encourage le recyclage, le partage, la mutualisation des biens et des services, car en consommant moins, on réduit l'empreinte carbone. Sur ces entrefaites, la vulgarisation de l'usage des énergies renouvelables revêt un place fondamentale.

 

La dimension sociale

 

La dimension sociale vise une répartition équitable des ressources naturelles, en fonction des besoins vitaux de l'homme. Ces besoins fondamentaux sont les suivants : le logement; l’éducation; l’accès à la santé; l’alimentation. Mais, aussi, il s'agit d’offrir aux citoyens du monde le bien-être, qui va au-delà de la satisfaction des besoins vitaux de l’homme. Il est question de la sécurité, du respect des droits de l’homme, de l’accès aux loisirs, d'affirmer et défendre sa culture, sa religion. Il est aussi question du respect du patrimoine national, des libertés et droits fondamentaux, de la lutte contre les marginalisations et les exclusions.

 

La dimension économique

 

La dimension économique du développement durable vise à multiplier les méthodes de développement plus écologiques pour l’homme et l’environnement afin de soutenir une croissance forte et durable. Les objectifs de dimension économique englobent, d’une certaine manière, l’aspect social et environnemental du développement durable. Il s’agit de vulgariser les pratiques écologiques, en réduisant les émissions de CO2 par l’usage des énergies vertes, de mener une compétitivité écologique, de créer un développement durable local, d’exploiter les ressources, au lieu de les détruire, d'accroître l’efficacité et à productivité, sans pour autant augmenter l'empreinte carbone. Tout ceci passe également par l'octroi des financements aux individus et/ou aux organisations menant des actions écologiques. L'enjeu est la promotion d'un environnement économique gagnant-gagnant entre différentes parties prenantes du cycle d’exploitation des matières premières, sous le prisme de la préservation des nécessités environnementales.

 

 

Tous droits réservés - lhumaindabord-npdc.fr

francoise.sirois@net-c.com