Devenez éco-responsable grâce à lhumaindabord-npdc.fr

La gestion des déchets : présentation et chiffres

Les déchets ménagers

LIRE

Les déchets : les piles et accumulateurs

LIRE

La méthanisation ou fermentation des déchets pour produire du biogaz / biométhane

LIRE

La gestion des déchets, quelles que soient leurs origines, englobe les activités et les actions entrant dans le cadre de leurs productions jusqu'à leurs éliminations finales. Elle comprend, entre autres, leurs collectes, leurs transports, leurs traitements et leurs éliminations. Elle concerne aussi le cadre juridique et réglementaire qui se rapporte au recyclage.

 

Petit rappel historique

 

Dans le monde pré-industriel, la gestion des débris de matières n'a pas souvent fait l'objet d'une grande considération. Les hommes vivaient en petites communautés et, à l’origine, la plupart des ordures produites étaient biodégradables. Il n’existait pas de matières plastiques et d'autres matériaux difficiles à éliminer.

 

Au fur et à mesure que la population augmentait en nombre, il devenait nécessaire de mettre en place un système de gestion des ordures. La première preuve historique d'une décharge municipale se trouve à Athènes, vers 500 avant JC, où il y avait des lois indiquant que les ordures devaient être déversées à l'extérieur du centre-ville.

 

En Angleterre, des lois furent votées pour empêcher le déversement d'ordures dans les cours d'eau, en particulier à Londres, dès le XIVe siècle. A Paris, au tournant du XV ème siècle, les ordures empilées à l'extérieur des murs de la ville devinrent si problématiques que quelque chose devait être fait.

 

C'est ainsi que la collecte d'ordures d’origines diverses a commencé à se répandre dans le monde entier. Cependant, leurs gestions plus efficace était un problème croissant pour les conseils municipaux et les autorités législatives. Les porcs furent utilisés à un moment donné pour manger les débris alimentaires, jusqu'à ce qu'ils en tombent malades.

 

Des techniques plus modernes

 

Il existe de nombreuses façons de traiter les déchets de nos jours. En voici quelques unes:

 

  • Les décharges publiques

 

Historiquement, c’est le moyen le plus abordable. Mais, de plus en plus de législations restreignent leur utilisation, et encouragent d’autres options, comme le recyclage, la production de biomasse, etc.

 

  • L'incinération

 

Elle est utilisée pour éliminer les débris solides, liquides, gazeux, et est souvent utilisée pour traiter les déchets dangereux. Elle est fréquente dans les pays comme le Japon, où il n'y a pas assez d'espace pour les décharges. Au cours des dernières années, elle a été examinée, en raison de son potentiel de production de gaz toxiques, qui sont ensuite rejetés dans l'atmosphère.

 

  • Le recyclage

 

C’est la grande avancée des dernières décennies. Nous utilisons aujourd'hui des bacs différents pour les ordures, qu'il s'agisse de bouteilles en plastique, de verre ou de carton, pour ne citer que les trois plus populaires. Bien qu'il existe encore des différences dans ce que les villes recyclent, selon leurs ressources, il ne fait aucun doute que cette pratique ait eu un impact sur la quantité de débris que nous produisons.

 

Les déchets en chiffres

 

Chaque année, nous déversons un total de 2,12 milliards de tonnes d'ordure d’origines variées. Si tous ces déchets étaient mis sur des camions, ils traverseraient le monde 24 fois. D’où la nécessité de développer des politiques efficaces.

 

En France, on estime qu’un habitant peut produire 350 kgs de déchets par an. Ils se répartissent comme suit, selon les modes de traitement:

 

  • 30 % sont incinérés
  • 36 % vont vers les décharges
  • 20 % sont recyclés
  • 14 % font l’objet de compostage

 

Retrouvez le dossier complet de l'ADEME présentant les chiffres clés des déchets en France en 2016: http://www.ademe.fr/dechets-chiffres-cles

 

 

Tous droits réservés - lhumaindabord-npdc.fr

francoise.sirois@net-c.com