Devenez éco-responsable grâce à lhumaindabord-npdc.fr

La Suède : le bon élève

La gestion des déchets est un enjeu fastidieux dans de nombreux pays dans le monde entier. La réduction de la quantité des déchets est une marche vers un développement écologique et durable et la Suède adapte cette politique. Au centre de cette stratégie, la crue des déchets vise à minimiser les impacts sur l’environnement en devenant une véritable industrie.

 

Suède, l’exemple en gestion et recyclage de déchets

 

Impressionnant, si dans d’autres pays les déchets sont visibles un peu partout tant dans les grandes villes, en Suède c’est autre chose. Les déchets sont transformés en tant qu’autre forme de ressource en électricité afin de subvenir aux besoins de ses habitants. Ses déchets sont recyclés à 99 %, ce qui en fait étonne tous les dirigeants des autres pays. La question se pose : comment est-ce qu’ils procèdent ? Au total, les Suédois fournissent pas moins de 4,4 millions de tonnes de déchets domestiques par an. Le pays réduit alors en cendre la demie de ses déchets chaque année et la chaleur engendrée est directement renouvelée en électricité plus précisément en énergie biomasse pour fournir tout le pays entier. Quant à la fumée de l’incinération, elle est filtrée illico et son intoxication est de 99,9 %.

 

Les déchets sont stockés dans des stations situées à pas plus de 300 m des zones bourgeois du pays afin d’être triées de façon plus simple. Depuis toujours, les Suédois séparent ses déchets par catégories exemples les papiers, les ampoules ou les métaux et etc. Ils ne sont pas seulement convertis en électricité, mais en papier, eau potable, biogaz et d’autres encore. En général, en moyenne une personne produit 1,2 kg de déchets ménagers, ce qui fait qu’aux totaux, 52 % sont brulées pour en faire des carburants, 47 % recyclés, 1 % non recyclé de ces déchets sont envoyé dans une décharge en plein air.

 

Si pour d’autres États, se débarrasser de ses ordures sont d’importance majeure, la Suède, de son côté, en demande à quantité élevée. Depuis toujours, les résidus suffisent pour ravitailler ses 260 000 habitants en matière de courant contre 950 000 domestiques en chauffage, mais à la longue, ces débris ne couvrent plus ses besoins. La Suède procède actuellement depuis un certain temps à une importation de déchets afin d’approvisionner ses 32 industries de transformation. La Suède compte à peu près plus de 1 million de tonnes de déchets achetés tous les ans depuis l’exploitation de cette nouvelle politique. Ces déchets viennent notamment de l’Italie, du Royaume-Uni, d’Irlande et de Norvège. La Suède s’est fixé le but de récupérer 100 % ces déchets pour en faire des énergies. Par ailleurs, côté pollution, les dioxines et les métaux lourds sont renvoyés vers le pays d’origine des déchets.

Aujourd’hui, plus de 80 % des habitants et le tiers des centres commerciaux sont ravitaillés en Suède par la grâce de ce processus d’incinération des débris.

 

 

Les déchets en Suède contrairement à d’autres pays

 

En France, la gestion et le recyclage de déchets ne sont plus indifférents depuis quelques années. L’élimination de ces résidus devient un exploit incontournable pour les industries françaises afin de contribuer à la sauvegarde de l’écologie. Dans l’année 2010, la France comptait en moyenne 2 400 entreprises s’orientant dans le secteur du recyclage, par contre, aujourd’hui, le taux des déchets recyclés de ce dernier représente 41,5 % dont 31 % sont réduits en cendre pour être ensuite transformés en énergie verte.

Pour ce qui concerne les débris domestiques en Norvège, ils engendrent plus de 2 tonnes de déchets chaque année. Ce pays durant quelques années compte à lui, a plutôt décidé de vendre ses tonnes d’ordures que de les incinérer, car selon lui, l’incinération de ces résidus est beaucoup plus onéreuse que de les marchander à la Suède. Mais depuis qu’elle a adopté le processus de gestion des ordures, elle figure parmi les pays modèles réputés pour sa bonne gestion de débris avec un pourcentage de 80 %.

Depuis la création du système pour une énergie verte, la Suisse a également été classée en première position dans la gestion des résidus. D’après les études menées par Eurostat, la Suisse s’avère être également nommée championne dans le monde dans le domaine du recyclage. Par ailleurs, aujourd’hui, cette première position semble être souhaitée par de nombreux pays surtout la Suisse.

D’après le dernier compte rendu de l’OCDE qui analyse le positionnement des taux de compostage et de résidus recyclés, le premier placement est attribué à l’Allemagne avec 65 % suivie d’une longue liste d’autres pays européens et enfin la Corée du Sud avec 59 %, ces derniers sont tout bien mieux notés que la Suisse qui est appelée championne de la gestion de déchets.

En 2014, l’Allemagne et l’Autriche s’opposent pour devenir le meilleur pays qui recycle le plus d’ordures dans le continent européen pour le transformer en énergie verte. Par ailleurs, pour l’Allemagne, la gestion des débris va du ramassage jusqu’au tri sélectif par catégories. Cette loi a été obligatoire depuis l’année 2005 étant donné que dans ce pays, une personne produit 104 kg de déchets domestiques par an.

En Corée du Sud, la transformation des résidus plastiques y est concentrée. La station de conversion se situe à 65 km de Séoul, la biomasse produite sert d’alimentation pour une usine à forte consommation se trouvant aux environs. Le pays a fixé l’objectif de se placer en 5e position dans le domaine de l’économie verte afin de tendre sa main pour sauvegarder l’environnement, surtout en énergie en biomasse. D’ailleurs, le pays convertit actuellement pas moins de 70 000 tonnes de déchets.

 

La préservation de l’environnement est importante afin de donner un monde meilleur pour notre progéniture et avec la gestion de tous les résidus en les recyclant, un monde sans déchets vient à l’horizon. Ce système d’incinération des ordures est prudent pour les pays qui l’adoptent. Parmi les nombreux avantages de ce processus, il permet de produire moins de gaz à effet de serre. En outre, opter pour cette incinération vient à contribuer à préserver la planète.

 

 

Les déchets ménagers

Les déchets : les piles et accumulateurs

La Suède : le bon élève

LIRE

Tous droits réservés - lhumaindabord-npdc.fr

 

Mentions légales